Comportements de la calopsitte

 

 pioux2011-032.jpg

La perruche calopsitte est aujourd'hui l'un des oiseaux les plus appréciés en captivité.

Cet engouement est justifié car elle possède de nombreuses qualités.

Tout d'abord c'est une espèce très robuste, les calopsittes, si elles sont traitées avec un minimum d'attention, tombent rarement malades. Elles sont aussi, contrairement à beaucoup d'espèces de gros perroquets, moins disposées à développer des troubles du comportement, un véritable fléau chez les espèces les plus sensibles.

juillet-2012-madere-200-1024x768.jpg

Elles peuvent vivre longtemps, souvent plus de 20 ans. Elles sont vives à leurs heures, mais de nature tranquille, elles apprécient la compagnie et s'apprivoisent facilement. Même un oiseau très effarouché ou traumatisé peut finir par laisser ses peurs derrière lui et faire confiance à celui qui le soigne. Elles sont curieuses, intelligentes, sociables, elles apprennent vite, elles se montrent souvent très affectueuses et peu portées à la morsure, ce qui en fait un oiseau de compagnie très apprécié pour sa douceur et sa fiabilité avec tous les membres de la famille, y compris les plus jeunes.

Elles sont fascinantes à observer, car très expressives avec leur huppe qu'elles relèvent ou abaissent au gré de leurs humeurs. 

Certaines de leurs habitudes rappellent beaucoup les cacatoès, comme eux, les calopsittes ont parfois leurs petits instants de folie, crête dressée et ailes étendues, juste avant de s'envoler rapidement, virevoltant gracieusement dans la pièce ou la volière.

Une fois apprivoisées, elles se révèlent être fidèles et attachées à leur soigneur elles adorent participer à ses activités, calmement posées sur l'épaule. La plupart aime qu'on leur gratte la tête aussi longtemps qu'elles le souhaitent!

Elles peuvent très bien s'occuper en l'absence de leur ami humain, elles sauront attendre son retour pourvu qu'elles aient un congénère avec lequel interagir, car les oiseaux gardés seuls, pratique courante, finissent par en souffrir tôt ou tard.

Il faut leur proposer de nombreux jeux et activités pour satisfaire leur curiosité débordante! Une calopsitte seule s'ennuie très vite, et même si l'on s'occupe d'elle plusieurs heures par jours, ce ne sera jamais suffisant pour l'épanouir. La solitude encourage les comportements indésirables, comme les cris, les morsures, ou le picage... les cris incessants peuvent vite agacer les propriétaires, et il serait regrettable pour un oiseau si fidèle de quitter son foyer adoré.

img-7525.jpgElles sont calmes, certes, cependant elles ne sont pas conseillées en appartement, ou seulement si celui-ci est bien insonorisé! Les calopsittes peuvent s'avérerbruyantes, leurs cris sont aigus et stridents, en particulier chez le mâle qui crie plus fort et plus souvent (en général). La fréquence et l'intensité des cris dépendent beaucoup des individus et de leur passé, car un oiseau hyper dépendant qui ne sait pas s'occuper seul sera forcément plus bruyant qu'un oiseau plus équilibré. Les individus isolés s'ennuient plus vite, sont alors plus enclins à réclamer de l'attention et donc, à crier. La tolérance aux cris est très variable selon les personnes, il vaut mieux avant de se lancer dans l'adoption, aller en écouter chez des éleveurs ou en animalerie pour se faire une idée.

En volière ce sont des oiseaux très appréciés pour leur caractère pacifique, elles s'entendent très bien avec d'autres espèces au comportement similaire et peuvent accepter la présence de petits becs droits.

Attention tout de même à garder un nombre d'individu raisonnable dans une volière pour éviter les problèmes d'agressivité et de territorialité, cependant relativement peu fréquents!

 

Margaux Deman, copyright 2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site