Etre responsable et respecter

avatarholly.png

Un animal, quelle que soit son espèce est un être vivant avec des besoins qui lui sont propres. Il est comme nous, capable d'être bien ou d'être mal. il suit une nature et des comportements innés qu'il faut apprendre à tolérer et respecter.

Un animal n'est pas un "jouet", il n'est pas seulement là pour répondre à votre besoin d'aimer, lui aussi a ses propres besoins, qu'il faut combler en retour de tout ce qu'il vous apporte. Ce n'est ni un "enfant", il ne pense pas comme nous, mais à sa manière. Il n'aimera pas forcément ce que vous aimez.

L'animal de nos maisons descend d'autres animaux, qui ont évolué pour vivre à l'état sauvage dans des conditions particulières pour jouer un rôle dans un écosystème en relatif équilibre.

Malgré les années, et parfois les siècles qu'aura demandé le processus de domestication, les perroquets restent avant tout des animaux sauvages. Cela veut dire qu'ils ont gardé tous les comportements qu'ils auraient dans la nature, des comportements innés qui persistent en captivité. Les perroquets ont besoin d'exprimer ces comportements pour s'épanouir, et ces comportements ne sont pas toujours de notre goût.

Les cris, les morsures, le besoin de compagnie, de congénère, de former un couple, de fonder une famille en situation propice, de détruire des matériaux, de gaspiller la nourriture, d'être sur le qui vive même en lieu sécurisé, de voler, de déféquer... tous ces comportements sont normaux, naturels, et innés. Les perroquets sont intelligents, adaptables, ils peuvent apprendre à les modérer mais pas à les oublier.

Pour leur épanouissement dans ce milieu si peu adapté qu'est la captivité, il faut donc respecter ces besoins et leur permettre d'y répondre. 

Votre animal sera totalement dépendant de vous, il vous attendra pour se nourrir, boire, sortir, jouer, être caressé. Des attentions constantes et quotidiennes qu'il faudra maintenir durant des années, parfois toute une vie.

Il faudra les emmener chez le vétérinaire quand ils sont malades, leur trouver une solution pendant les vacances, et il faudra aussi prendre des décisions, parfois douloureuses, pour une fin heureuse.

Il serait regrettable d'attendre d'eux ce qu'ils ne sont pas. 

Les perroquets ne sont pas des animaux de compagnie comme on l'entend. Certes, ils mettront beaucoup de vie dans votre quotidien, ils vont feront rire de leur facéties et cabrioles, de leur mimiques, ils vous attendriront de leur attitudes et marques d'affections... mais ils ne peuvent s'épanouir si tous leurs besoins innés ne sont pas comblés!

La responsabilité qu'ils représentent est énorme. Ils vivent longtemps, et bien qu'un perroquet puisse être onéreux à l'achat, le prix n'est rien comparé à tous les soins constants qu'il demandera tout au long de sa vie.

Encore une fois le perroquet est un animal grégaire, une proie, qui a besoin de voler, de stimuler sa grande intelligence. Il est faux de croire que votre compagnie seule permettra de le rendre heureux, et que des sorties régulières chaque jour sont suffisantes. Un perroquet peut vivre ainsi pendant plusieurs années, mais cela ne veut pas dire qu'il en est satisfait. Et probablement qu'un jour, des troubles du comportement surgiront, vestiges d'un environnement inadapté..

Ces fameux troubles sont souvent très difficiles à corriger, et parfois impressionnants tant leur ampleur peut être considérable. En cas de picage, le perroquets peut s'arracher toutes les plumes du corps, hormis celles de la tête, qu'il ne peut atteindre. En cas de mutilation, le perroquet peut s'ouvrir la peau, se couper les doigts, se faire saigner, et en mourir.

Malheureusement, ces tristes témoignages ne sont pas si rares. Nombreux sont les perroquets qui souffrent de graves problèmes. Le picage n'est qu'un exemple parmi une liste énorme, le plus connu pourtant; sans doute par ce qu'il se voit au premier coup d'oeil. Mais un perroquet au plumage irréprochable n'est pas forcément un perroquet épanoui, et donc dénué de troubles.

Il est plutôt difficile d'épanouir de tels animaux, si sensibles, si intelligents et encore si sauvages, dans un contexte de vie captive. Les moyens, le temps, la patience et la passion exigés sont tels qu'il font fléchir la majorité des nouveaux propriétaires au bout de quelques années, ou quelques mois.

Et pourtant, ces amateurs se croyaient prêts, conscients et bien renseignés. Et non sans mal ils ont du prendre une décision, la fameuse décision douloureuse, pour une fin heureuse.

Heureuse? Pas pour l'animal extraordinaire qu'est le perroquet... l'attachement qu'ils vouent à leur propriétaire est souvent immense, même pour des oiseaux sauvages qui ne semblent jamais l'avoir manifesté. Une séparation leur est difficile à vivre, de sorte qu'elle s'accompagne de séquelles psychologiques, parfois dramatiques pour les plus sensibles.

Le perroquet est loin d'être un animal comme les autres, et il est encore très loin d'être domestiqué. Il faut beaucoup d'amour, de dévouement et de respect pour les aimer d'abord pour ce qu'ils sont, des oiseaux sauvages, et pour leur offrir une vie digne en milieu captif, ce pourquoi ils n'ont pas évolué.

Le but de ce site n'est pas d'inciter à l'acquisition d'oiseaux, il est là pour renseigner, mais aussi faire comprendre et prendre conscience du véritable dévouement que représenterait l'acte irréversible de l'adoption.

Tous les articles ne sont pas en options, ils sont indispensables pour mieux comprendre la nature de ces animaux. Quand on se dit les aimer, on se doit de penser à leur bien être avant le notre, les décisions que nous prenons doivent toujours leur être favorables, par ce qu'en adoptant nous faisons promesse de responsabilité. 

Les animaux me passionent, me fascinent, et c'est pourquoi en tant que grande amoureuse du monde animal, propriétaire responsable, passionnée et dévouée, je n'inciterai personne à adopter. Les motivations qui vous poussent à le faire ne devraient pas être dans le but de combler un manque affectif ou de trouver un moyen de tuer votre temps libre.

Il faut les aimer pour ce qu'ils sont, et non pour ce qu'ils pourraient être.

                                                                                                                                                                                        calo-3.pngMargaux Deman, copyright 2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×